Fin du Gaz de schistes : les opposants n’y croient pas

mis en ligne le 3 mai 2011

 

Ils n’y croient pas.

La plupart des opposants au gaz de schiste (exploration comme exploitation) ne croient pas que le vote d’un texte de loi le 10 Mai au parlement signera la fin de la question des gaz de schistes en France.

http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1121

Ils n’y croient pas parce que le rapport intermédiaire remis le 25 avril prépare déjà la suite. http://www.developpement-durable.gouv.fr/Mission-d-inspection-sur-les-gaz.html

Et la suite comme le remarque Fabrice Nicolino est on ne peut plus claire

« Dans deux ou trois ans, l’expérience acquise, aussi bien dans notre pays qu’en Europe et en Amérique du Nord, permettra de prendre des décisions rationnelles sur l’opportunité d’une exploitation de gaz et huiles de roche-mère en France » dit le rapport.

Ils n’y croient pas parce qu’il s’agirait de reculer pour mieux sauter.  Devant l’opposition quasi générale des populations que pouvait-on faire en période électorale ?  S’opposer ou se suicider.

Ils n’y croient pas parce que la confiance est rompue avec ceux qui ont menti hier.

Ils n’y croient pas parce que les lobbies pétroliers manoeuvrent discrètement et efficacement.

Ils n’y croient pas parce que les experts en charge de ces questions (comme du nucléaire) sont toujours les mêmes et ne sont pas indépendants.

Ils n’y croient pas parce que rien n’est fait pour développer les énergies alternatives

Ils n’y croient pas parce que ne sont  pas remis en cause les gaspillages et les modes de consommation de l’énergie.

Ils n’y croient pas parce qu’est préconisée une «  révision de la fiscalité pétrolière de sorte que les collectivités locales trouvent un intérêt à une exploitation d’hydrocarbure sur leur territoire ».

Et les collectivités à court de finances auront du mal à résister.

Reste qu’il sera peut être difficile d’endormir les populations, peut être...