La fin de la confiance, le début de quoi ?

mis en ligne le 20 juillet 2010

 

LA FIN DE LA CONFIANCE, LE DÉBUT DE QUOI ?

 

                Parce qu’une petite route d’accès "menaçait de s’ébouler", le vallon tout entier a été comblé.

                Au diable la raison, au diable les autorisations, au diable les contrôles, au diable les mesures de santé publique, au diable les risques d’eau (c’est une habitude), au diable la perte d’argent pour la commune, au diable tout.

                Comment voulez vous après ça que les gens respectent les règles ?

                Comment voulez vous après ça que les gens comprennent lorsqu’on les emm….pour une clôture qui ferait 10 cm de plus qu’autorisé ?

                Comment voulez vous que les gens aient confiance en leurs élus, en la  justice, aux institutions ?

                Les sociétés démocratiques reposent sur cette notion clef: la confiance.

                Avoir confiance c’est croire que les règles sont identiques pour tous et s’appliquent à tous.

                Or cette fameuse confiance qui fait vivre les gens ensemble, se réduit un peu plus chaque jour. Un signe en est le nombre de plus en plus réduit de votants aux élections. Il n’y a pas besoin d’être grand penseur pour s’apercevoir que les règles de fonctionnement de la société sont mises à mal par des gens qui se croient au dessus des lois.

                Crise de la confiance, crise des institutions (*).

À l’inverse, les dictatures s’appuient sur la peur, la répression , le mensonge.

                Le philosophe Bernard Steigler (**) lors d’une rencontre il y a deux ans  expliquait que dans nos sociétés (la Russie, L’Italie, La France)  le capitalisme industriel se transforme de plus en plus en capitalisme mafieu. « Le danger , c ‘est pas la bourgeoisie , c’est la mafia…..La mafia c’est un mode de direction absolument pulsionnel. Il n’y a pas de loi, on a tout les droits, tous les coups sont permis »

                Est ce la fin d’un cycle ou le début ?

 

(*) Dominique Schnapper aux rencontres de Pétrarque  à Montpellier

http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/07/14/en-qui-peut-on-avoir-confiance_1387830_3232.html


(**) Bernard Steigler (voir à partir de la 45eme minute)

http://www.christian-faure.net/2008/09/21/conference-de-stiegler-a-la-fete-de-lhumanite-2008/