Les enjeux de la préservation de la Biodiversité :

mis en ligne le 27 avril 2013

 

Les enjeux de la préservation de la Biodiversité :

 

Encore plus préoccupant que les espèces disparues, c'est la menace qui pèse sur beaucoup d'entres elles et leurs milieux. Et la vitesse avec laquelle cela se fait depuis peu. La biodiversité est même en voie de régression rapide selon l'ONU.

Quelques données pour situer le problème :

  •             1 espèce vivante disparaît toutes les 20 minutes, ce qui représente un rythme de disparition 1000 fois plus important que le rythme naturel constaté lors des 10 millions d’années passées. Si ces disparitions d’espèces provoquées par l’homme se poursuivent au même rythme, les 2/3 des espèces animales auront disparu en 2100 (Rapport du Millenium Ecosystem Assessment publié en 2005 par 1360 experts internationaux pour les Nations Unies).
  •             Un tiers des espèces sont menacésselon la liste rouge de l'Union Internationale pour la conservation de la nature  (UICN)  http://www.uicn.fr/Liste-rouge-especes-menacees.html
  •             Seules 1 à 3 % des forêts européennes sont considérées comme n'ayant pas été modifiées par l'homme.
  •             Depuis 1950, l'Europe a perdu plus de 50 % de ses zones humides, et la plupart de ses terres agricoles à haute valeur naturelle.
  •             La plupart des grands stocks halieutiques se situent sous les limites biologiques de sécurité et sont donc insuffisants pour assurer un renouvellement des stocks à long terme.
  •             800 espèces végétales sont menacées d'extinction totale.
  •             Plus de 40 % des mammifères indigènes, des oiseaux, des reptiles ou encore des papillons sont menacés.

Etc Etc

Parce qu’elle concerne en premier l'homme et son avenir, la biodiversité est devenue un sujet de préoccupation mondiale.

"Cette érosion menace la capacité de la Terre à produire suffisamment de ressources renouvelables et à absorber le CO2 que nous générons, prévient Christine Sourd, directrice adjointe des programmes de conservation au WWF. Elle met par ailleurs en danger les conditions d'existence de milliards d'êtres humains qui en dépendent pour leur subsistance."

La france qui possède le deuxième domaine maritime mondial a un grand rôle à jouer.

Dans la crise qu'elle traverse voilà un atout et une richesse qui par définition n'est pas délocalisable. Mais elle a  du chemin à faire. Nous ne cessons de nous faire rappeler à l'ordre par l'Europe sur le projet Natura 2000, et nous protégeons seulement 8,5 % de notre espace terrestre contre 24% pour l'Espagne

« Face à ce bilan sans appel, les solutions coulent de source  écrit le journal sud ouest : utiliser moins de pesticides, reconstituer des haies, des bois et des espaces humides, limiter le mitage urbain, concentrer l'habitat et les zones industrielles ou commerciales, préserver davantage d'espaces naturels… » http://www.sudouest.fr/2010/05/22/la-biodiversite-oui-mais-a-quoi-ca-sert-98479-4585.php

 

Et pour tous ceux qui se posent encore la question « à quoi sert la biodiversité » ? On vous offre des sites plus spécialisés où la réponse ne tient pas en seulement quelques mots:

 http://www.fondation-nicolas-hulot.org/extras/dossiers-pedagogiques/biodiversite/biodiversite-alimentation-sante.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Biodiversité

http://www.roc.asso.fr/biodiversite/preservation-biodiversite.html

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/la_biodiversite_se_raconte_meeddm_.pdf

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Biodiversite_mars_2011.pdf