UNE SOUSCRIPTION CONTRE LE PLU DE LEVENS

mis en ligne le 20 novembre 2012 

UNE SOUSCRIPTION  CONTRE LE PLU DE LEVENS

Elles l’avaient annoncé en réunion publique autour du PLU en mars dernier : si nécessaire, les associations ADS Levens, Les Perdigones, et Levens à venir  porteraient ce document d’urbanisme devant le  tribunal administratif. Et pour cela, elles lanceraient  une souscription parmi la population.  

Pourquoi une procédure ?

Parce que ce document d’urbanisme ne respecte pas les règles auxquelles il devrait se tenir. Donc, qu’il est condamnable en droit. Le non respect de ces règles entraîne des dérives dommageables, pour la commune et pour des particuliers. C’est la thèse argumentée que soutiendront les associations et le cabinet d’avocats spécialiste de ces questions.

Ce qu’évidemment, nie le maire. Il le fait dans un courrier envoyé aux habitants qui avaient pétitionné contre le PLU présenté lors de l’enquête publique. Devant le tribunal il aura à être plus sérieux.

Dans ce courrier il leur explique qu’ils se sont fait abuser par des associations qu’il accuse  « on peut faire dire n’importe quoi à n’importe quel PLU ».

Outre que ce n’est pas très correct pour la perspicacité de chacun, le Maire oublie  juste une chose. Le débat on l’a demandé en permanence quand c’était utile. Aujourd’hui le PLU est applicable et il ne sert à rien de discuter maintenant que tout est arrêté.

Non Mr le Maire vise autre chose: que les levensois ne s’engagent pas financièrement dans la souscription. En fait il n’est pas si rassuré que cela d’une attaque au tribunal.

Et puis il fait sa campagne électorale pour les prochaines élections municipales.

Quant aux arguments qu’il est censé apporter aux pétitionnaires, ils se ballaient sans difficulté.

Bien sûr des choses ont bougé entre la version initialement présentée et celle votée par la métropole en septembre. Elles sont le fait du grand mouvement de refus qui s’est manifesté de différentes façons, par la pétition par exemple. Ainsi un projet d’immeubles  a été supprimé à la  Madone.

Il y a eu des modifications aussi pour être compatible avec le Plan de Prévention des Risques Inondation qui met en zone bleu foncé « inondable mais constructible en partie » toute une partie du secteur le long de la RD19.

Mais sur le fond rien de neuf. Ce PLU accentue le mitage, les surfaces déclarées en terres « agricoles » et les règlements qui s’y rapportent sont fantaisistes, l’évaluation environnementale est insuffisante, les immeubles prévus sont bien ceux qu’on voit sur la côte (quartier Pasteur à Nice par exemple , des immeubles très semblables à ceux qui étaient prévus à l’Orte, du copié collé) etc.

Aboutir à un projet d’urbanisme cohérent avec la commune et sa démographie, en respectant les règles et l’environnement, est l’objectif des associations.

Il n’y a malheureusement pas d’autres solutions dorénavant que de s’en remettre à la justice. 

La souscription est ouverte sous le nom de PLU LEVENS DANGER, pour télécharger un bulletin et nous l'adresser, c'est ICI