« L’environnement ça commence à bien faire »

mis en ligne le 20 février 2011

 

« L’environnement ça commence à bien faire »

 

Chacun se souvient de cette phrase du président de la République. C’était en Mars de l’an dernier au salon de l’agriculture. Elle enterrait définitivement le Grenelle de l’environnement.

À l’époque le ministre du développement durable, Jean Louis Borloo n’avait rien dit. On comprend mieux pourquoi aujourd’hui. Il signait en catimini les permis d’explorer afin de rechercher des gaz de schistes.

Le 19 janvier dernier une ordonnance a été prise réformant le code minier.  Elle est déjà publiée au journal Officiel (voir)

L’ancienne ministre de l’environnement Corine Lepage a déposé un recours devant le conseil d’état. Elle estime que ce texte ne respecte pas la charte de l’environnement : « pas d’enquête publique ou de concertation pour les permis de recherche, passage quasi-automatique du permis de recherche à l’autorisation d’exploitation, documents de prospection non communicables au public pendant 20 ans pour les hydrocarbures, prolongations des autorisations de recherche pendant 10 ans sans mise en concurrence (2 renouvellements de 5 ans), pas de garanties financières pour les autorisations existantes avant 2014, absence de sanction en cas de dommages à l’environnement ou de non respect des autorisations administratives lors de l’exploration, facilités à entrer et occuper le terrain d’autrui ».

Partout en france les citoyens se mobilisent et dans les Alpes Maritimes de nombreuses associations renouvellent la demande d’un débat public concernant l’aménagement de la plaine du Var.

Visiblement tout le monde ne pense pas que « l’environnement ça commence à bien faire »